LITTLE SIMZ : La Princesse Du Hip Hop

LITTLE SIMZ : La Princesse Du Hip Hop

Elle est aujourd’hui ce qui se fait de mieux made in Uk, l’avenir de la scène hip-hop britannique c’est bel est bien elle, on ne parle pas uniquement de Grime mais de Musique à part entière,  A 24 ans à  peine, la jeune Londonienne s’apprête à devenir une référence mondiale pour la nouvelle génération.

Une artiste précoce

Née Simbi Ajikawo en 1994, Little Simz commence à rapper dès l’âge de 10 ans. Dans une interview accordée à Noisey UK, elle cite ses sœurs comme l’une de ses premières influences et décrit son enfance artistique :*

Simzz

« Quand tu es jeune, je ne pense pas que tu puisses parler de grand-chose, c’était plus une histoire de créativité et de trouver mes repères. Beaucoup de mes textes étaient des trucs genre, “Je suis encore à l’école. Crois en toi et en tes rêves“, des choses comme ça. En grandissant, mon processus d’écriture a changé et évolué. Maintenant c’est à peu près la même chose : j’encourage à fond les gens à vivre leurs rêves et à obtenir ce qu’ils désirent, mais en même temps je parle d’événements réels de ma vie, d’erreurs que j’ai faites, etc »
 

littlesimz-vevolift-performance-3

 
 

Un coup de pouce de Jay Z

– En 2013, les choses s’accélèrent pour la petite Little Simz. En septembre, sa quatrième mixtape Black Canvas sort et reçoit un soutien non négligeable : celui du King, Jay Z en personne. Enfin non, pas Jay Z en personne, mais plutôt de la page personnelle de Jay Z. Le blog du magnat du hip-hop, Life + Times, a partagé Black Canvas le jour de sa sortie, offrant à Little Simz un coup de pub monstrueux.

Six mois plus tard, la Londonienne enchaîne sur E.D.G.E (Every Day Gets Easier), brillant EP qui convie (entre autres) les beatmakers Sango, Balistiq et Iman Omari ainsi que les MCs Chuck 20, Waldo et Josh Arcé. Les sonorités qu’elle manie, plutôt calmes et contemplatives, se situent quelque part entre l’humeur sombre du grime et la rondeur d’un Kaytranada. Son rap, versatile et très personnel, alterne égotrip, storytelling et introspection.

En attendant, Little Simz ne chôme pas : sa mixtape Age 101: Drop 2 sort en 2014/

Vu la qualité de son travail, on prédit un avenir brillant à Little Simz qui pour son jeune age est déja très mature sur scène et parvient à captiver son public comme lors de sa prestation à Nice en 2015 qui nous a bluffé  !

Simz

Dans «Switch Lane » elle détruit ses détracteurs masculins qui veulent juste la déshabiller. Néanmoins, elle est consciente du buzz qui se propage autour d’elle et reste confiante en son talent «Je pose sur tellement de musique en ce moment, parce que je suis bon dans ce domaine, c’est comme si c’était la seule chose ou je le suis vraiment

Dans ses temps libres, elle dévorait des albums comme The Miseducation de Lauryn Hill, Elle était d’une grande influence et inspiration dans l’enfance de Little Simz, sans oublier de citer Missy Elliot pour qui elle a également une grande admiration.

REVENONS SUR SON PREMIER ALBUM 

Lorsque la voix de Little Simz atterrit sur le morceau « Gratitude », vous pouvez entendre les cardiaques-voltige et la détermination derrière sa voix. Elle dirait qu’elle est en audition devant des cadres de maison de disques les plus importants du monde, ou face à  un adversaire qu’elle a passé des années à préparer à la défaite. Cette sorte de « risque-tout » nous prouve que l’artiste de 21 ans semble exister naturellement dans cet univers où la volonté et le charisme sont si important, en se penchant de plus prés sur des lyrics toujours travaillés, on imagine déjà la chair de poule envahir son corps au moment de l’enregistrement.

Kendrick Lamar lui même, le défenseur de ce rap conscient qui entretien cette flamme si particulière dans le monde de la musique en ce moment a reconnu qu’elle était l’une des plus vrai dans ses messages et qu’il validait à 100% son talent.

C’est alors avec une notoriété grandissante que la jeune princesse du hip hop fait certains choix, ne souhaitant aucunement suivre la vague mainstream, elle s’entoure d’artistes qu’elle apprécient et ne collabore jamais pour la hype, Les plus grands se l’arrache Redbull ou encore Apple, mais rien de tel que son petit passage chez Clique pour découvrir un peu plus cet immense talent.

LA CONFIRMATION AVEC STILLNESS IN WONDERLAND :

Son second album studio est une pépite, elle ne cesse de progresser sans cesse, c’est clairement le constat qu’on peut se faire à l’écoute de ce projet. Le ton est plus posé et les morceaux paraissent toujours aussi travaillés. Elle le déclare elle-même lorsqu’elle évoque la genèse de cet opus : ce fut son projet le plus délicat à mener jusqu’à présent. Et pour cause : après ses premiers succès, elle a passé l’année 2016 en tournée et a du composer cet album sur un sol mouvant, cet opus offre en 15 titres un aperçu de l’univers de Little Simz. En surfant sur des rythmiques plutôt downtempo indissociables de son ascendance trap, l’originalité de l’album tient à la fois dans la recherche musicale dont il est empreint que dans l’aise artistique de son auteur

RENDEZ VOUS LE SAMEDI 24 JUILLET LORS DU FESTIVAL MARSATAC POUR UN SHOW QUI S’ANNONCE MONSTRUEUX, AVANT LA MONTEE SUR SCENE DES SUICIDEBOYS!

 Playlist by DopeMusicDealer :

Commentaires